Un repère de crue installé à Chadieu

>>>Clic pour agrandir
En partenariat avec l’Etablissement Public Loire, la commune d’Authezat qui fait partie des communes inondables du bassin versant de la Loire et ses affluents s’équipe d’un repère de crue.
Un repère de crue vient d’être installé à Chadieu
Témoins historiques de grandes crues passées, les repères de crues sont des marques destinées à faire vivre [...]
011

>>>Clic pour agrandir

En partenariat avec l’Etablissement Public Loire, la commune d’Authezat qui fait partie des communes inondables du bassin versant de la Loire et ses affluents s’équipe d’un repère de crue.

Un repère de crue vient d’être installé à Chadieu

Témoins historiques de grandes crues passées, les repères de crues sont des marques destinées à faire vivre la mémoire des inondations. Ils matérialisent le souvenir de ces évènements importants que le temps peut parfois effacer.

 

012

>>>Clic pour agrandir

Pourquoi un repère de crue ?

Les repères de crues font partie du patrimoine des connaissances sur les crues. Ils permettent de se rappeler les hauteurs atteintes par les crues auxquelles ils se rapportent, de les comparer les unes aux autres et de constater la fréquence de leur survenue. Il est donc essentiel de laisser des traces matérielles pour sensibiliser, entretenir et transmettre une mémoire collective des crues d’un cours d’eau. Une mauvaise connaissance du phénomène inondation conduit souvent soit à minimiser le risque en oubliant les évènements passés, soit à mystifier une crue ancienne, qui a laissée des souvenirs terribles, car aucune donnée, source ou référence n’ont permis de la relativiser. Ils permettent aussi, dans le cadre de la connaissance hydraulique des cours d’eau, d’affiner les avoirs et l’expertise des crues historiques.

 

L’obligation légale d’informer sur le risque d’inondation

Les communes ont pour obligation légale d’informer les citoyens sur les risques majeurs qu’ils encourent, auxquels appartient le risque d’inondation. Cette obligation légale renvoie à la loi n°2003-699 du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages. L’article 42 de la loi précise que «dans les zones exposées au risque d’inondation, le maire, avec l’assistance des services de l’État compétents, procède à l’inventaire des repères de crues existant sur le territoire communal et établit les repères correspondant aux crues historiques, aux nouvelles crues exceptionnelles … La commune ou le groupement de collectivités territoriales compétent matérialise, entretient et protège ces repères

Partagez
  • Print
  • Facebook
  • Twitter